Auto-entrepreneur : le point de vue de l'artiste et de l'auteur

L'arrivée de cette nouvelle forme d'entrepreneriat va permettre à l'auteur de ne plus passer par des prestataires qui se sucrent sur son dos pour bénéficier du fruit de son art :
Avec ce statut, un artiste (photographe, graphiste, peintre, sculpteur, compositeur etc.) va pouvoir avoir des petites productions à but lucratif ou culturel et en toucher la totalité des bénéfices !

Un exemple concret : les cartes postales. Aujourd’hui, si je veux vendre des cartes avec mes photos, je dois passer par un éditeur de cartes postales qui publiera quelques dizaines de milliers d’exemplaires et qui me reversera quelque chose comme 5% de droit d’auteur (s’il ne me paye pas simplement un petit forfait symbolique). Pour contourner ça, il m’aurait fallu monter ma propre maison d’édition de cartes postales avec les contraintes légales réglementaires et financières que ça implique, et devoir imprimer une quantité astronomique de cartes avec le réseau de distribution qui va avec pour pouvoir rentrer dans mes frais…

Avec le statut d’auto-entrepreneur, j’appelle un petit imprimeur, j’édite mon petit paquet de 500 cartes postales que je vends sur internet ou dans un marché, en toute légalité. Ma plus grosse contrainte est de faire mes comptes proprement.

Et des exemples d’applications pratiques de ce nouveau statut, pour les artistes, il y en a pléthore : badge, affiches, cd de démo, objet de déco, bijouterie fantaisie… sans parler des interventions de conseil, de formation, de direction artistique … Des activités qu’on ne peut pas avoir avec le statut d’artiste ou d’auteur, et qui auraient obligé à monter une structure juridique à chaque nouvelle fonction, car elles sont toutes incompatibles.

Pas de doute, le statut d'auto-entrepreneur est fait pour nous !

Nuage au-dessus de ce ciel bleu : après avoir dépioté le site officiel de l'auto-entrepreneur, je réalise que c'est un statut auquel je ne peux pas prétendre, car mon entreprise est déjà créée et que je déclare ma tva. Techniquement, être auto-entrepreneur signifie être en micro-entreprise avec un régime micro-social, c'est-à-dire ne pas déduire sa tva. Et quand on a opté pour la déclaration de tva, on ne peut plus revenir en arrière...

A lire aussi ...

L'Auto-entreprise et le Photographe : qu'est-ce que c'est ?

Le Photographe Auto-entrepreneur : les fausses idées.

Ici, sur ce blog :
Auto-entrepreneur : le point de vue de l'artiste
Auto-entrepreneur : découverte d'un nouveau statut
Photographe et Auto-entrepreneur : subtilité

Ailleurs, sur la toile :
Le site de l'Auto-Entrepreneur
Le site de l'Union des Photographes Créateurs


Fatal error: Uncaught Error: [] operator not supported for strings in /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/core/class.dc.postmedia.php:61 Stack trace: #0 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/core/class.dc.media.php(597): dcPostMedia->getPostMedia(Array) #1 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/cache/cbtpl/b4/03/b403925ad7dbad011dbaa241e727b1bf.php(137): dcMedia->getPostMedia('281', NULL, 'attachment') #2 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/libs/clearbricks/template/class.template.php(268): include('/homepages/37/d...') #3 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/public/class.dc.template.php(231): template->getData('post.html') #4 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/public/lib.urlhandlers.php(122): dcTemplate->getData('post.html') #5 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/public/lib.urlhandlers.php(523): dcUrlHandlers::serveDocument('post.html') #6 /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/libs/clearbricks/url.handler/class.ur in /homepages/37/d142028773/htdocs/makuramis/blog/inc/core/class.dc.postmedia.php on line 61